Loading

Partagez
Aller en bas
avatar
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage
Partage : -2
Voir le profil de l'utilisateur

Mixage documentaire pour télévision et cinéma

le Mer 16 Aoû 2017, 13:51
Bonjour à tous,

Je me permet de poster sur ce forum, car je réalise en ce moment mon premier mixage pour salles de cinéma et télévision (documentaire de 52 minutes), et je rencontre quelques soucis au niveau des normes :

Dans l'ensemble, mon mixage est cohérent (pas de sursaut, ou de "creux" de son : ce ne sont que des dialogues). Cependant, en utilisant l'outil WLM Meter de chez Waves, il m'indique de nombreuses zones "unders", donc en dessous des 33 dBs en Momentary, et je ne sais pas comment y remédier, car si je monte le son à ces moments là, j'aurai un bruit de fond sale qui viendra ponctuer le silence (important pour la narration qui plus est).

Est-ce que quelqu'un a déjà été confronté à ce problème ? Et si oui, auriez vous des astuces ou solutions ?

Merci d'avance pour votre aide Smile

Bien cordialement,

Spaceman974
avatar
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter
Partage : 299
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mixage documentaire pour télévision et cinéma

le Jeu 17 Aoû 2017, 11:27
Salut,
ce qui est important c'est le niveau moyen intégré (I), les variations autour de celui-ci (LRA) et le True Peak (TP).
Pour les recommandations EBU R128, il me semble que dans le cas d'un programme long, la cible est -23LUFS avec une marge de 6dB (+/-3dB ) et un TP max de -1dBTP.
Tu trouveras peut-être des infos plus précises chez nos amis de SoundDesigners.

_________________
__d(-_-)b__
avatar
Co Adminateur
Partage : 3760
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mixage documentaire pour télévision et cinéma

le Jeu 17 Aoû 2017, 18:53
Salut,
C'est une vaste question qui impacte aussi l'écriture et l'esthétique...
En effet la tv n'aime pas trop la dynamique, encore moins les passages en silence, ça a tendance a faire pomper les compresseurs d'antenne, qui vont "pousser" le bruit de fond dans les creux d'une manière incontrôlée. Voilà pourquoi souvent il y a de l'ambiance forte, de la musique etc monté en fond.
Pas une solution juste my 2 cents désolé

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter
Partage : 394
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mixage documentaire pour télévision et cinéma

le Jeu 24 Aoû 2017, 11:08
Sharktooth a écrit:Salut,
ce qui est important c'est le niveau moyen intégré (I), les variations autour de celui-ci (LRA) et le True Peak (TP).
Pour les recommandations EBU R128, il me semble que dans le cas d'un programme long, la cible est -23LUFS avec une marge de 6dB (+/-3dB ) et un TP max de -1dBTP.
Tu trouveras peut-être des infos plus précises chez nos amis de SoundDesigners.
Pas tout à fait...
La norme (issue de la R128 mais différente en France  où c'est la norme ITU-R BS.1770-2 qui s'applique) est:
Niveau intégré (programmes de plus de 2 minutes) : -23LUFS avec -1/+1 de tolérance autour de la cible (il est cependant conseillé de ne pas dépasser le -22,5LUFS et le -23,5LUFS).
Le LRA (la dynamique) doit être compris entre 5 (très compressé ou niveau très constant) et 20 (peu/pas compressé et grande dynamique).
Le TruePeak ne doit pas dépasser -3 dBTP (le -1 est pour la R128 d'origine qui ne s'applique pas en France).
A noter qu'au dessous d'un certain seuil ("gaté"), la mesure est suspendue (pure silence, souffle analogique/numérique, etc...).

Voilà le lien vers la recommandation/norme :
http://cst.fr/wp-content/uploads/2014/03/CST-RT017-TV-2011-V3.1-Rec_Tech_PAD_Editeurs.pdf
(pour le mixage c'est à partir de la page 11)

Ca c'est pour la télévision...

Pour le cinéma, cette norme ne s'applique absolument pas.
Il n'y pas de norme au cinéma autre que celle d'une écoute bien calibrée (entre 82 et 85 dBSPL selon les pièces, pour un bruit rose Dolby à -20dB RMS, mode Slow dBC) et du 0dB Full Scale (rarement atteint sauf à mixer le dernier Batman).
Cependant, si on mixe pour la TV de manière assez dynamique, sans trop compresser et en prenant soin de bien "raboter" toutes les fréquences "dangereuses" pour l'oreille (sifflantes, chuintantes, médium agressif, etc...), un mix TV peut passer pas trop mal en salle, mais sans aucune garantie, le mieux restant de faire un mix distinct pour chacun de ces formats...

_________________
Brotools, ressources, trucs et astuces pour l'utilisateur Pro Tools

Site pro
avatar
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter
Partage : 299
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mixage documentaire pour télévision et cinéma

le Sam 26 Aoû 2017, 21:08
Merci pour les précisions Mat_T, je pense que tu as toutes les clés en main Spaceman974!

_________________
__d(-_-)b__
Contenu sponsorisé

Re: Mixage documentaire pour télévision et cinéma

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum