Loading

Partagez
Aller en bas
avatar
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage
Partage : 5
Voir le profil de l'utilisateur

Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Ven 06 Avr 2012, 15:57
Salut à tous !

Je suis ingénieur du son en freelance dans l'industrie du disque depuis près de 7 ans.
Je me suis toujours débrouillé pour conserver mon statut d'intermittent.

De plus en plus, on me propose également de toucher des points de réalisation sur les albums que je dirige.

Cela m’intéresse grandement, mais je ne sais pas vers qui me tourner pour régulariser ces offres.
J'ai appelé la SACEM mais n'étant ni auteur compositeur arrangeur, je n'ai rien n'a faire chez eux.
Je ne sais pas à qui m'adresser.

De plus, d'éventuels revenus liés à ces points de réalisation ne vont-ils pas interférer avec mon régime d'intermittent ?

J'imagine que plus d'un d'entre nous se trouve dans ce cas de figure, j'espère donc vous lire rapidement Smile

A bientôt !
avatar
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter
Partage : 394
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Ven 06 Avr 2012, 18:56
AGESSA ?...
(point N°2)
avatar
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage
Partage : 5
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Jeu 03 Mai 2012, 15:35
Merci de ta réponse Mat_T Smile

L'agessa va vraisemblablement s'occuper des compositeurs et paroliers, mais pas des réalisateurs artitstiques.

J'ai également eu quelqu'un de la SCPP au téléphone, mais ils ne s'occupent que des droits d'auteur.

En tant que réal, ce sont des points sur les ventes que je négocie, et je ne vois donc toujours pas vers qui me tourner Neutral
avatar
Co Adminateur
Partage : 3762
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Jeu 03 Mai 2012, 16:15
Et bien non, tu peux faire des cachets en tant que réalisateur. Le montant est a négocier avec la prod ou le label, mais c'est un peu comme pour l'ingé son (ou le chef d'orchestre, etc)
C'est une partie du contrat d'artiste signé avec le producteur et l'artiste.

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
Commence à être accroc
Commence à être accroc
Partage : 91
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Jeu 03 Mai 2012, 17:38
En tant que réal, ce sont des points sur les ventes que je négocie

mefiance mefiance, il est dur de controler ce qui se vend ou pas et par contre tres facile de bidouiller les chiffres (ça m'est arrivé...) ça induit directement outre un contrat signé en bon et du forme avec le producteur une certaine confiance . tu bosses gratos, tu prends de ton temps, le temps de la rea tout le monde est beau et gentil on est tous pote (comme en colo) et une fois le projet fini tout le monde s'oublie (comme en colo) et c'est là qu'il faut rester mega vigilant.

Par experience, je demande toujours a etre raqué au projet ou en arrangement (sur les decla sacems) si y a pas de budget . Avec des "si" on met Paris en bouteille et une grosse carotte dans le *** de l'ingé !

A moins qu'il existe un moyen de verouiller ça par un organisme tiers qui serait garant du deal (mais a ma connaissance mis a part un avocat je ne vois pas).

Bien sur si tu es en pleine confiance avec le producteur (paradoxe n'est il pas ?) c'est different.

edit : juste mon avis hein...


_________________
J'ecoute, j'entends.
avatar
Moderateur Global
Partage : 2385
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

le Ven 04 Mai 2012, 11:21
Alors Kalajah a en partie raison.
A ma connaissance il n'y a pas d'organisme privé qui gère ça.
Donc tu signe un contract de réalisation avec le producteur, pour généralement 0,5 à 2 points de prods voir 3 dans des cas vraiment particulier (artiste inconnu, pas de budjet, "titre album"...). Moins l'espoir de vente est gros plus tu peux négocier de points.
Ensuite, l'honnêteté du producteur rentre forcement un peut en jeux, mais par exemple pour les ventes, le distributeur te fournira les chiffres sans problèmes. Par contre pour les contracts de diffusions et autre signé entre le producteur et un tiers, c'est souvent ton avocat qui pourra régler ça, si il y a un différent entre le producteur et toi. Sachant qu'en obtenant des points de prod, tu deviens en partie producteur de l'oeuvre, et que si tu as bien géré ton contrat, tu dois aussi donner ton accord pour tout ce qui concerne l'exploitation de l'oeuvre. Et c'est là que ce trouve ta plus grande sécurité.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
Contenu sponsorisé

Re: Ingénieur du son et réalisateur artistique ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum