Loading

Partagez
Aller en bas
avatar
Donateur
Partage : 1435
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 19 Mai 2010, 13:33
Pour le coup j'ai rien eu a dire parce que le guitariste était juste a coter et m'as vu faire une sale gueule et donc du coup il la assez violemment recadré !
Donc il s'est excusé, mais bon "aïe !" quand même ^^
avatar
Co Adminateur
Partage : 3760
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 19 Mai 2010, 18:02
Ouep réflexe bouchons sur le plateau ! trop dangereux et ça ne sert a rien d'avoir les oreilles grandes ouvertes pour tirer des câbles ...

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
Donateur
Partage : 1435
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 19 Mai 2010, 19:31
ouais depuis j'ai compris la leçon héhé ^^
avatar
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
Partage : 37
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 27 Mar 2013, 20:26
Moi je me pose une question sur les niveaux sonores max légaux, peut-être aurez-vous la réponse!

J'ai souvent lu dans les décrets qu'il ne fallait pas dépasser 105dBA en moyenne et 120dBA en crête, mais je n'ai trouvé nul part de temps d'intégration précis sur ce qu'ils considèrent être crête ou pic !

Quelqu'un sait?

_________________
avatar
Co Adminateur
Partage : 3760
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Jeu 28 Mar 2013, 15:22
C'est 120 dB crête non pondérré, pas A, dans l'article 2 du décret 98-1143
Je ne sais pas exactement les valeurs d'intégration des sonomètres mais ça doit pouvoir se trouver avec google... (c'est décrit dans la norme IEC 61672-1 : 2002)

Ne pas oublier qu'il y a également le code du travail qui limite les niveaux plus drastiquement (décret 2006-892) :


Et également selon les cas, l'émergence en terme de nuisance au voisinage... (code de la santé publique, article R48-4, article 3 et 5 de 98-1143)

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
Partage : 37
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 03 Avr 2013, 16:45
Merci pour cette réponse !

Alors après avoir cherché un peu, avoir la norme est payant et très cher!), donc j'ai cherché un résumé et j'suis tombé là dessus.http://en.wikipedia.org/wiki/Sound_level_meter

En gros pour le temps d'intégration on aurait "F" (Fast) : 125ms "S" (Slow) : 1s et "I" (impulse) : 35ms

Je profite de l'occasion pour vous poser une autre question, mais peut-être cela mérite un autre thread (dites moi) : ya t'il une réglementation, une jurisprudence ou un usage sur les niveaux tolérés pour le voisinage lors de concerts en extérieur?

Je m'occupe de la sonorisation d'un festival qui a lieu dans un parc public à Paris, et des plantes du voisinage ont été faites à cause des nuisances sonore... Je précise que sur le lieux du concert les niveaux étaient bien inférieurs aux niveaux max autorisés pour le public, ce qui pause ici souci c'est la nuisance pour le voisinage... Ya t'il des règles, lois ou autre là dessus?

_________________
avatar
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque
Partage : 661
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 03 Avr 2013, 17:24
Tu peux jeter un oeil ici:
http://www.agi-son.org/infos-generales/reglementations-et-applications/decret-bruit-de-voisinage/diffusion-musicale-et-bruit-de.html

En particulier:
Cette réglementation s’applique notamment :
• A la diffusion musicale en plein air
Les seuils prévus par cette réglementation étant physiquement impossibles à réaliser dès lors que l’on procède à de la diffusion musicale en plein air, une réflexion est actuellement menée, dans le cadre des travaux du Conseil National du Bruit, sur l’élaboration d’une réglementation spécifique.
En clair: c'est pas clair. La loi stipule bien qu'un évènement de type festival en plein air peut tomber sous le coup d'une amende pour tapage, mais les niveaux sont tellement bas qu'en applicant strictement cette loi, il n'existerait plus un seul evènement en plein air en France.
avatar
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
Partage : 37
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 03 Avr 2013, 17:48
Woaw
soit des valeurs limites d’émergence de 8 dB (A) en période diurne et de 6 dB(A) en période nocturne

Effectivement, ça me semble assez draconien...

Du coup ya une jurisprudence ou des niveaux max officieux tolérés? Ya t-il possibilité d'avoir une dérogation exceptionnelle à cette législation?

Merci pour ce lien en tout cas!

_________________
avatar
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter
Partage : 524
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mer 03 Avr 2013, 19:02
Pour tapage c'est pareil la nuit ou le jour, il suffit que quelqu'un de la mairie ou police constate que le niveau chez la personne qui se plaint est dérangeant. Pas besoin de mesure! Mais c'est surtout quand c'est récurent, si la mairie et les riverains sont au courant du concert, je ne pense pas que ça pose problème si tout ce passe comme prévu.
Commence à être accroc
Commence à être accroc
Partage : 100
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Jeu 04 Avr 2013, 12:23
Toufman a écrit:Woaw
soit des valeurs limites d’émergence de 8 dB (A) en période diurne et de 6 dB(A) en période nocturne

Effectivement, ça me semble assez draconien...


Pas si draconien.. Pour etre sur que l on comprenne bien le terme d emergence, 8db d emergence c est a peu pres un helicoptere qui stationne au dessus de la maison .. De quoi rendre dingue tres tres vite.
Bon.. Cela varie en fonction du niveau de bruit admis, de sa propre isolation pour pouvoir vraiment se calculer.. (->on ne peut donc pas affirmer que un bruit= un niveau d emergence fixe. une meme nuisance sonore ne produira pas le meme meme niveau d emergence selon les parametres propres de chaque point de mesure)
Pour avoir 3db d emergence il faut que la pression soit le double que l habituelle..
Par ex le soir plutot calme, 40 db dans la maison.. Il faudra rajouter le double,soit 40db de bruit pour avoir 3db d emergence..(evidement variablement selon frequence)
8db d emergence dans le salon est absolument invivable pour qui le subit.. Sauf tres brievement,comme un coup de perceuse sur le mur commun etc..

Pour certaines residence, le max admissible descend a 3db d emergence nocturne
avatar
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque
Partage : 661
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Jeu 04 Avr 2013, 19:22
La valeur des 8dB d'émergence n'est valable que pour un concert unique (moins de 2h). Pour un festival (plusieurs concerts qui s'enchaînent), les valeurs admissibles redescendent à 5 et 3dB.
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage
Partage : 2
Voir le profil de l'utilisateur

Bruit beaucoup trop fort !!!

le Mar 25 Fév 2014, 11:14
bonjour, je me suis retrouvé en position "client" ce week end, dans un cabaret qui a poussé le son au-delà des 120dB.... mesure peu fiable car prise avec mon smartphone, mais organisateur moi-même depuis de nombreuses années, je sais évaluer lorsque le son est trop fort.
Le directeur n'a rien voulu savoir, et m'a même fait un grand sourire...
résultat : douleur persistante à l'oreille..... consultation orl à venir.
Comment se retourner contre ce genre de personnage indifférent à la sécurité de tous (il y avait des enfants présents, et beaucoup d'ados).
Merci d'avance,
Bob.
avatar
Co Adminateur
Partage : 3760
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 105 dB ...

le Mar 25 Fév 2014, 18:06
Comme tout accident en général (on pourrait faire un parallèle avec le fait de se faire renverser en voiture ou un accident domestique lié à un tiers, professionnel), c'est à dire :
1. C'est mieux si il y a un procès verbal dressé par un assermenté qui constate des dégâts et/ou de l'infraction, les forces de l'ordre comme la police ou la gendarmerie, ou ne serait ce qu'un agent acousticien assermenté, ça doit aider aussi.
Allez voir un médecin expert indépendant, conseil de victimes, et faites constater les dommages. Inciter d'autres victimes à faire de même, et bien conserver toutes pièces, notamment liées au frais mis en oeuvre dans vos investigations, médicaux mais aussi transports etc, conséquence sur votre travail quotidien, perte de revenus induites etc

2. Déclaration à l'assurance. Tenez au courant votre assureur, c'est lui qui va supporter les charges liées à votre incapacité, éventuel handicap, médecines... Il vous aidera à faire valoir vos droits et définir les responsabilités.

3. Si la gravité est confirmée, portez plainte pour blessure involontaire dans le cas général. S'il y a eu manifestement conduite dangereuse, vous pouvez ajouter "mise en danger délibérée de la vie d'autrui". A vérifier avec un avocat, mais il y a un délai maxi de 3 ans entre l'accident et le dépôt de la plainte.
Cette plainte, si elle est acceptée, déclenche une action pénale. Le Procureur de la République peut de lui-même déclencher une poursuite pénale en vertu de son rôle de garant de l'ordre public, donc si il y a un groupe de victimes, vous associer pour vous adresser à lui peut être une option.
Le même procureur peut classer votre plainte sans suite s'il l'estime infondée ou qu'il estime qu'il n'y a eu aucune infraction de la part de celui contre qui vous avez porté plainte.
La suite d'une plainte est un procès au pénal, devant le tribunal correctionnel.
Vous pouvez porter plainte par l'intermédiaire de votre avocat, ou en vous adressant personnellement à la police, gendarmerie ou par lettre au procureur de la république.

Il est préférable de prendre un avocat qui peut facilement obtenir les pièces du dossier, et connaît bien la procédure et les démarches à faire.
Si vous avez un contrat d'assurance le prévoyant, votre assureur est tenu de vous fournir un avocat, dont il prendra en charge les honoraires. Sachez cependant que le client direct de l'avocat sera votre assureur et non vous-même. Si vous décidez de prendre un avocat indépendant, vous devrez lui payer ses honoraires, mais votre assurance y participera. Faites-vous préciser le mode de rémunération de votre avocat avant de vous engager, et passez un accord écrit avec lui pour en fixer les conditions.

Bon courage !

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage
Partage : 2
Voir le profil de l'utilisateur

Réponse claire : pas de pitié pour les cr.... bruits !

le Mar 25 Fév 2014, 19:55
Madees,

c'est ce qui s'appelle une réponse ultra complète !!!! à titre personnel j'ai toujours été très regardant sur les normes de sécurité lorsque j'ai du mettre en place des plateaux techniques pour des soirées ou des concerts donc je n'ai jamais été confronté à ce genre de problème.

Mais en tant que client ET victime, effectivement je ne vois pas d'autre alternative que de me retourner contre le directeur de l'établissement, d'autant que 3j après l'événement, mon oreille est toujours ultra douloureuse.

Au-delà du préjudice, ce sont des inconscients... car eux, ils supportent ce bruit toutes les semaines....un enfer !!!!

Merci encore pour la réponse claire.

Bob.
Contenu sponsorisé

Re: 105 dB ...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum