Loading

Partagez
Aller en bas
Moderateur Global
Partage : 1221
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retours de scène - égalisation

le Jeu 18 Nov 2010, 18:59
Chichi a écrit:Je m'écarte un tantinet du sujet pour faire une appartée entre parenthèse et guillemets trois petits points

Je bourre le mou du groupe avec qui je tourne/traine pour qu'à la prochaine résidence, je leur fasse essayer qqchose:
j'aimerai qu'ils se positionnent (enfin surtout le matos) de telle façon à ne plus avoir besoin de wedge ...
Je m'explique, plus de problème :
- de wedge en rade
- de dépendance du sondier retour qui (éventuellement) s'en cogne la nouille
- de "ah ouai mais ton son là il pousse pas" ou alors "sur ce coup là j'en ai pris plein la gueule" car ils baigneront dans LEUR jus (son)
- en plein concert de "mais je ne m'entend plus .... t'as bouger qqchose?!!"

Ils seront ainsi sur scène comme à la maison, DANS LEURS PANTOUFLES!
Et ils ne seront ni dépendant ni déstabilisé à chaque changement de plateau, lieu, sondier, etc etc ... toujours dans leur son !
Bon ok j'exagère ça ne fait pas tout, mais s'il ne manque plus que la voix et la trompette (pour mon cas). Et l'apport à faire et les pollutions s'en trouvent largement diminuées avec un son de plateau qui claque.
....
Tu as raison sur plein de points, mais là où je ne te suis pas, c'est que beaucoup de musiciens vont sur scène pas pour se retrouver "comme à la maison, DANS LEURS PANTOUFLES!", ils y vont pour prendre de l'énergie, pas pour écouter France-Musique.
Quand je quitte ma casquette de sondier pour prendre celle de zicos, je ne supporte pas une seconde les iem. Tu parles de la "dépendance du sondier retour qui (éventuellement) s'en cogne la nouille", mais quand tu es en iem et que le sondier se vautre, tu es encore plus paumé qu'avec des wedges parce que tu n'as même plus le son de scène. Et je ne supporte pas de ne pas avoir de possibilité de "doser" mon retour en me rapprochant de mon wedge ou de celui d'un autre zicos. La formule iem-only, çà ne s'improvise pas, c'est très bien pour certains artistes et uniquement dans des prods qui assurent.
Par ailleurs, se faire insulter fait partie de la vie du sondier de retours, si tu mets des iem, ils vont bien te trouver autre chose pour te pourrir. Very Happy
Moderateur Global
Partage : 1221
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retours de scène - égalisation

le Jeu 18 Nov 2010, 19:44
PEB a écrit: Moi j'avais une question concernant les sides, quand est ce que vous considérez que les sides sont utiles ?
Si la réponse c'est "tout le temps !" vous pourrez me dire ce que ça apporte comme confort sur scène et ce que vous mettez dedans "en général" ou en gros (je sais que ça change tout le temps suivant plein de truc, mais il doit bien y avoir une vague généralité....)
Je ne dirais pas tout le temps, parce qu'il y a plein de prods où, pour cause de budget ou de taille de la scène on ne peut pas en mettre, mais en ce qui me concerne, en tant que zicos, je trouve çà presque indispensable*, donc quand je fais sondier, j'en mets systématiquement. Sauf que si il n'y a que des wedges, eh bien il faut contourner, donc dans ce cas là j'envoie un peu de tout dans tous les circuits, même si on ne me le demande pas (bon, si le zicos me dit qu'il n'en veut pas, je dialogue, je lui mets un pain et on passe à autre chose... Laughing ).
Je m'arrange si possible pour que le son global de scène soit un reflet de ce qu'il y a en façade, peu en ont eu à se plaindre (euh, ils ont peut-être pas osé...)

Ah oui, pour revenir au post original, je mets toujours un coupe-bas en service sur les wedges (ou j'utilise un preset qui en inclut un). Tout ce qui est en dessous de 50 ne fait que polluer.
Quant à la pratique qui consiste à baisser les tirettes inférieures d'un équalo graphique, les conséquences tant redoutées sur la phase sont en fait bien bénignes, car la déformation du temps de propagation (c'est cela qui peut être éventuellement détecté par l'audition, la phase n'est qu'un concept mathématique dont l'oreille n'a pas de perception directe) s'applique surtout aux fréquences en-dessous, donc celles que l'on atténue volontairement; en gros, sommes-nous vraiment concernés par le respect de la cohérence temporelle des bruits parasites?
Si vraiment il ne me restait que çà pour servir de coupe-bas, je le ferais sans remord et sans vergogne car l'avantage est bien plus grand que l'inconvénient.
* Indispensable parce que, même si on a parfaitement répété, au cours d'un morceau, on n'a pas toujours les mêmes besoins. En tant que chanteur, je favorise évidemment mon retour de voix, mais au moment du ou des solos, c'est évident qu'on a besoin d'autre chose, qui est rarement toujours uniforme, calibré, surtout si on se lâche un peu. C'est bien d'avoir un repère qui soit une image globale.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum